Les Voix du Lac Cérémonie du 11 Novembre 2017

Cérémonie du 11 Novembre 2017
 
Pour la deuxième année consécutive, le CEM a participé à la cérémonie de l’Armistice du 11 Novembre en collaboration avec la Mairie de Carcans et l’association des Anciens combattants.
 
 
C’est vers 10h que les choristes des Voix du Lac, accompagnés de leurs parents, ont retrouvé Marie et Florian pour la préparation. Sous un ciel gris, quatre jeunes choristes se mettent à part pour s’échauffer. Louène, Maélia, Clara et Thaïs n’ont pas le trac. Elles ont l’habitude de monter sur scène, et ensemble, se sentent prêtes. Une semaine plus tôt, elles ont eu l’occasion de rencontrer les anciens combattants. Une façon de rendre la leçon d’histoire plus vivante. Les élèves ont pu poser des questions sur la vie quotidienne pendant la guerre, et les anciens combattants ont bénéficié d’un petit concert privé. Ce 11 Novembre prend plus de sens pour tous grâce à cet échange.
 
Pour Charlène Reynaud, 9 ans, sélectionnée cette année pour rejoindre la chorale du CEM, c’est la première fois qu’elle chante lors d’une cérémonie officielle. Plutôt sereine, elle est contente de participer à cet évènement. Rassurée par les autres choristes, elle sait qu’elle ne montera pas seule sur scène. Elle pourra compter sur ses camarades.
 
Pendant ce temps là, Mathis Marion et Maxime Barreau discutent des morceaux qu’ils vont jouer lors de la commémoration. Mathis, ancien élève du CEM, joue de la trompette depuis 6 ans. Même s’il continue à jouer pour lui, il a du arrêter les cours de musique depuis son entrée au Lycée. Mais il n’hésite pas à participer aux évènements locaux avec le CEM dès qu’il en a l’occasion. Pour sa première participation à une cérémonie officielle, Mathis va devoir faire de la trompette de façon un peu particulière. En effet, habituellement jouée par un clairon, les compositions qui accompagnent la cérémonie l’obligent à jouer sans appuyer sur les pistons. Une nouvelle expérience pour ce jeune musicien.
 
Maxime Barreau, professeur de Batterie au CEM, a amené une caisse claire rutilante pour l’occasion. Habitué aux concerts, il sort aujourd’hui un peu de son registre. Plutôt tourné vers le rock ou le reggae, il va donc devoir adapter son jeu à cet évènement militaire.
 
Le cortège arrive vers 10h30. La cérémonie peut continuer au monument aux morts en présence de Monsieur le Maire. Maxime et Mathis accompagnent impeccablement la cérémonie.
 
Mathis et Maxime jouant lors de la Cérémonie
 
Après la minute de silence, nos 4 jeunes choristes vont au devant du public et entonnent un couplet de la marseillaise a capela. Les voix de ces jeunes filles sont cristallines et chantent avec douceur le thème guerrier de l’hymne national.
 
Louène, Maélia, Thaïs et Clara entonnant la Marseillaise a capella
 
Tout le monde se dirige ensuite vers l’église où nous attend l’ensemble de la chorale Les Voix du Lac. Ils interprètent en intégralité une version originale à trois voix de la Marseillaise au début de l’office. Marie dirige les choristes et Florian les accompagne au piano. L’effet dans l’enceinte de l’église est garanti.
 
Les Voix du Lac réunies dans l'église de Carcans
 
L’hymne national nous donne des frissons. Les choristes retournent s’assoir le sourire aux lèvres. Mission accomplie : la première représentation de l’année 2017-2018 a eu lieu seulement deux mois après la rentrée. Et cela ne fait que commencer, car nos jeunes chanteurs préparent un concert entier pour Noël...
 
Les choristes interprètent la Marseillaise...
 
Adeline Beyaert

Locaux rénovés pour la musique

Dimanche, en présence de Claudine Magot, représentant Patrick Meiffren, maire de Carcans, et de ses adhérents, le Centre d’enseignement musical (CEM) a inauguré ses nouveaux locaux. Il aura fallu une douzaine de jours de travail pour que les différentes salles soient entièrement repensées et offrent un nouveau visage.

 

Coups de pinceaux, parquets, photographie des élèves en grand format, cafetière, libre accès à Internet… Bref, tout y est pour que les familles disposent d’un maximum de confort. Au-delà, c’est toute la partie technique et acoustique qui a été revue et modifiée. Chaque salle de cours est désormais tapissée de moquette et équipée en prise murale directement reliée à une table de mixage située dans le studio d’enregistrement.

Une salle sonorisée accueille, microvoix, guitares, pianos et différentes batteries… « À la faveur de ces nouvelles installations, le CEM peut désormais enregistrer ses élèves, ainsi que des groupes de musiciens professionnels, dans d’agréables conditions », confie Marie Lahalle, professeure et présidente de l’association

Un nouveau départ.

Lundi, les 115 élèves que compte l’association ont repris les cours. Outre le chant, le piano, l’accordéon chromatique, la guitare, l’ukulélé, la basse, le violon, la batterie, l’association proposera cette année aux élèves une plus large gamme d’instruments, notamment la contrebasse et le saxophone.

Les cours particuliers pour chaque élève de l’école, de même que les pratiques collectives gratuites, chorale Les Voix du lac, ateliers de groupe, classe de solfège, classe d’écriture…, sont bien entendu maintenus. Enfin, parmi les nouveautés, plus de huit concerts seront produits, ainsi qu’un minimum de deux clips tournés. Des enregistrements studio pour l’album de fin d’année sont programmés.

Actuellement, le CEM peut encore accueillir de nouveaux élèves, mais, souligne Marie Lahalle, « pour cette année, il ne reste plus beaucoup de places ».

Dernier concert de l’année

Le CEM (Centre d’enseignement de musique) a donné vendredi dernier en la salle de l’Estran, son traditionnel concert de fin d’année.

 

C’est dans une salle comble de monde que les 80 enfants et autant d’adultes que compte actuellement le CEM, ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour satisfaire leur public. Il faut cependant souligner que les musiciens, jeunes et adultes, qui se sont produits sur scène n’ont que deux ans, voire même que deux mois, d’enseignements musicaux à leur actif. Néanmoins, leur volonté et leur courage font d’eux des musiciens et chanteurs prometteurs. Le public l’a d’ailleurs bien compris, les nombreux applaudissements, qui ont accompagné les diverses prestations musicales ont été pour chacun des acteurs, des encouragements précieux.

« La musique chasse la haine chez ceux qui sont sans amour. Elle donne la paix à ceux qui sont sans repos, elle console ceux qui pleurent », disait l’artiste, compositeur, musicien Pablo Casals. Il suffisait d’écouter « Hymne à la nuit » interprété par les enfants et les musiciens des Voix du lac, puis successivement : « Loin du froid de décembre » ; « Dans 150 ans » ; « La fiancée de l’eau » ; « la valse et nous », magistralement joués par les musiciens, pour en être convaincu. Après quelques minutes d’entracte, enfants de la chorale et musiciens ont ouvert la deuxième partie et une nouvelle fois enthousiasmé l’assistance en interprétant « Tu es mon autre », une chanson sortie en 2001 et chantée par Lara Fabian et Maurane. Les musiciens, en solo ou en groupe, ont assuré la continuité du spectacle en offrant – entre autres – « L’Oiseau et l’enfant », chantée par Marie Myriam et qui donna la victoire à la France au grand prix de l’Eurovision en 1977, ou encore, « Je vais t’aimer » enregistrée en 1976 et chantée par Michel Sardou.

L’école de musique tourne ses clips

Le dynamisme ne manque pas au sein de l’école de musique : la cérémonie religieuse du 11 novembre, rendant hommage aux morts de la Grande Guerre en est la preuve. Pour la première fois, avec la bienveillante autorisation du père Joseph, curé de la paroisse, les enfants de la chorale du Centre d’enseignement musical de Carcans (CEM) ont interprété « La Marseillaise » en l’église Saint-Martin. Cette initiative, a été particulièrement appréciée et récompensée par les applaudissements de l’assistance. Outre la satisfaction du public, si l’on en croit Florian Luna, professeur de musique, « au regard des vues accumulées sur la vidéo de leur concert, « la vidéo de la Marseillaise interprétée par ‘‘Les Voix du Lac’’ a atteint plus de 12 000 vues sur Internet en moins de 48 heures », donc, un succès. Un succès qui ne demande qu’à être renouvelé.

 

Le CEM mise sur le clip

En se lançant dans la production de clip, le CEM continue d’innover. En effet, après avoir réalisé le clip « Viva la Vida » avec les Voix du Lac (chorale d’enfant du CEM) qui a atteint plus de 28 000 vues sur Youtube, le CEM vient de mettre en ligne la bande-annonce de son prochain clip : « Les Noces ». Cette fois, c’est sur une composition orchestrale de Marie Lahalle et de Florian Luna que le Médoc va être mis en valeur. Entre châteaux, lac et océan, ce clip réunira musique classique et paysages médocains.

Avec plus de 34 000 vues sur Internet en moins de 72 heures, il semblerait que ce nouveau clip soit attendu par de nombreuses personnes, ainsi que par les élèves. Florian Luna, ne cache pas sa satisfaction et souligne « que cette initiative ouvre des perspectives pour l’avenir ».

Liens Youtube de la vidéo : https : //www.youtube.com/watch?v=Jq1C1-L5PFE https : //www.youtube.com/watch?v=IIw0EpevaC0

Carcans-Maubuisson : 14 000 vues pour un clip sur la commune

La vidéo a été réalisée par le Centre d’enseignement musical de Carcans-Maubuisson

18 choristes du Centre d’enseignement musical (Le CEM) de Carcans-Maubuisson et 25 élèves de la classe de 5e C du collège Jules-Chambrelent d’Hourtin ont participé à la réalisation d’un clip musical de plus de 12 minutes baptisé "Les voix du lac : viva la vida".

 

"Mettre en avant la région"

Tourné au mois de juin, le court-métrage met en scène les enfants et adolescents dans les espaces naturels de la commune de Carcans-Maubuisson, comme son lac ou sa forêt. On les voit chanter sur la musique "Viva la vida" ou encore jouer du ukulélé. On peut l’apercevoir au début de la vidéo, des images aériennes ont été prises par certains choristes qui ont pratiqué le parachute ascensionnel. L’objectif était de "faire un mini buzz" autour de l’école et, surtout, de "mettre en avant Carcans, notre très belle région, avec le lac, un des plus grands de France, et la forêt", explique Florian Luna, directeur et professeur du CEM.

Depuis sa diffusion sur Youtube, le 10 juillet, la vidéo a été vue près de 14 000 fois grâce, notamment, aux partages des stagiaires qui ont pris des cours auprès de l’établissement pendant la saison estivale. Suggérée par Youtube face à son succès, elle a pris près de 6 000 vues depuis mardi 16 août.  

 

L’école de musique de Carcans fait le buzz avec un clip

La vidéo du Centre d’enseignement musical a été vue 14 000 fois sur YouTube.

Des enfants et des préadolescents qui se baladent au bord du lac, qui jouent du ukulélé ou chantent en français sur le tube « Viva la vida », du groupe britannique Coldplay. C’est ce que met notamment en scène le clip imaginé par le Centre d’enseignement musical (CEM) de Carcans-Maubuisson.

 

Baptisée « Les Voix du Lac : Viva la Vida », la vidéo de plus de 12 minutes met en scène 18 choristes de l’établissement et 25 élèves du collège Jules-Chambrelent, à Hourtin. On les voit aussi se balader dans la forêt, prendre le bateau. Certains figurants ont même fait du parachute ascensionnel pour prendre des images aériennes – il faut le dire – assez époustouflantes du site lacustre de Maubuisson.

« Nous voulions mettre en avant Carcans, notre belle région, le lac, un des plus grands de France, et sa forêt », révèle Florian Luna. Le directeur et professeur du CEM d’ajouter : « Lacanau monopolise pas mal l’attention sur le plan médiatique. Carcans est en retard sur ce plan, nous voulions parler d’elle. Des enfants, qui propagent la culture, c’est une vision nouvelle. »

6 000 vues en une journée

Tournée au mois de juin et diffusée sur la plateforme Youtube le 10 juillet, la vidéo a été vue près de 14 000 fois. Plus que le nombre de clics, c’est la propagation du phénomène qui étonne. « Ici, tout le monde est sur cul, poursuit le professeur. On ne s’y attendait pas, ça a été viral. »

Grâce à son succès, le clip a été suggéré par la plateforme elle-même. Plus visible, donc, elle est passée de 8 000 vues, mardi, à 14 000 le lendemain. « À part le groupe L.E.J., aucun clip tourné à Lacanau, Hourtin ou Carcans n’avait autant été consulté », s’enflamme Florian Luna.

La volonté du directeur qu’il est était aussi de « faire un mini-buzz » autour de sa structure. Créé en 2014, le CEM reçoit aujourd’hui 150 élèves et présente de nombreux projets. « Nous avons un studio d’enregistrement, nous allons organiser des concerts… et faire un nouveau clip. Ce sera sur Hourtin, cet hiver. »

Les élèves du CEM ont séduit leur public

 

Le centre d’enseignement musical de Carcans (CEM) a réussi son pari. Après seulement 1 an d’existence l’école de musique a enregistré ce samedi 6 février un retentissant succès en présentant en ouverture de rideau dans la salle de L’Estran, comble de monde, dont de nombreux élus, et pour la toute première fois les jeunes élèves de la chorale : Les Voix du lac. Puis, ce fut au tour des musiciens du CEM, soit environ une quarantaine de musiciens âgés de 7 à 70 ans d’enchaîner, sans aucun temps mort, des musiques au répertoire varié : de Chopin, Haendel à Piaf en passant par les Pixies, Téléphone, Zazie, Renan Luce…

 

Une pédagogie innovante

 

Forte de cette réussite, l’école de musique carcanaise confirme son intention d’orienter pédagogiquement les 125 élèves, débutants et confirmés vers la pratique de la scène tout en gardant un enseignement individuel afin que chaque élève progresse sur son instrument. Cependant, le directeur du CEM précise, « une pratique collective est indispensable pour appliquer les techniques enseignées lors des cours individuels et s’exercer pour la scène ». Afin d’atteindre les objectifs fixés, le CEM a décidé de s’équiper d’un studio d’enregistrement. Celui-ci est installé dans la salle d’ateliers, pour que tous les élèves puissent s’entraîner au casque, s’écouter après avoir joué, et se familiariser avec la MAO (Musique assistée par ordinateur). Ce studio a été financé en partie par des sociétés locales telles que l’institut Davina à Lacanau et la société Caliope à Hourtin. « Néanmoins, afin que nous puissions développer nos activités musicales, de nouveaux sponsors et donateurs seront les bienvenus », confie le directeur du CEM.

L’expansion rapide de cette école et sa nouvelle approche de l’enseignement musical semblent prometteuses.

Par ailleurs, afin de pérenniser le succès du spectacle, le CEM va essayer de l’exporter sur les communes de Lacanau et Hourtin avant les vacances d’avril. Nul doute que cette initiative rencontrera auprès du public un écho positif.

D’autre part, Le CEM projettera bientôt le Live du concert ainsi que le making off de la journée du 6 février. Renseignement sur www.lecem.fr.

Quant aux commentaires de cette prestation, Corinne Charrier conseillère municipale qui représentait le maire, « ne cache pas sa satisfaction de voir qu’une telle école de musique existe sur la commune ». Toujours est-il, que la volonté de transformer l’essai s’annonce payante.

Pierre Vallade

Des ukulélés et un clip au programme

L’équipe du Centre d’éducation musicale de Carcans vient de mettre en place le projet « Respire », qui a pour but d’éveiller un maximum d’enfants et d’adolescents à la musique grâce à une pratique collective et originale.

 

Le but final est la réalisation d’un clip et d’un « making off » (DVD) filmé par un cinéaste sur le morceau « Respire » de Mickey 3D. Sur fonds d’images mettant en valeur la richesse et la beauté naturelle du Médoc, la chanson « Respire » n’a pas été choisie par hasard.

Le texte de cette chanson porte en effet un message écologique à l’attention des enfants : « Tu leur raconteras l’époque où tu pouvais/manger des fruits dans l’herbe, allongé dans les prés/Y’avait des animaux partout dans la forêt/Au début du printemps les oiseaux revenaient… ».

Le Médoc semblait une région idéale pour illustrer un tel propos. Les enfants, tout en réalisant une prestation artistique musicale, délivreront ainsi un message écologique dans un cadre s’y prêtant totalement !

Un orchestre d’ukulélés !

Jeudi dernier, en présence de Patricia Mazon, la principale du collège, et de Dominique Sistéron, professeur d’éducation musicale, Marie Lahalle et Florian Luna – respectivement présidente et directeur du CEM – ont remis un ukulélé à chaque élève de cette classe pour l’apprentissage de cet instrument durant l’année scolaire, afin de participer au clip ainsi qu’au spectacle de fin d’année.

Au terme du projet, le collège restera propriétaire de ces instruments… et rendra ainsi possible l’apprentissage et la pratique du ukulélé pendant plusieurs années au collège d’Hourtin.

En attendant, au cours de cette première journée, les enfants, passablement ravis de participer au projet, ont déjà appris auprès de Florian à accorder leur instrument et à gratter les premiers accords !